Programme Politique 2017

Le programme de base du PNS pour 2017 ne variera pas de celui de 2011. Celui-ci s'est révélé visionnaire et la situation a encore empiré depuis. De plus, des problèmes religieux sont venus s'immiscer de manière agressive dans notre paysage politique, social, culturel et sécuritaire.

Immigration - N'ATTENDONS PAS QU'IL SOIT TROP TARD

Le PNS maintient sa proposition de stopper à l'entrée de notre pays toute immigration d'où qu'elle vienne, et ce sans distinction d'origine ni de religion. La densité de la population de notre pays a atteint une proportion insupportable: 550 personnes au km², soit la plus haute d'Europe (pour comparaison, la France a une densité 5,5 fois moins élevée, de 97 h/km²). Rappelons qu'en 1900, notre pays comptait 3 millions d'habitants, sur la même surface, alors qu'aujourd'hui c'est une population de près de 9 millions qui occupe une superficie composée de seulement 38% de terres habitables!

Nos ressources naturelles mises à mal et n'étant pas extensibles, notre approvisionnement en apport énergétique ne pourra, au vu de la démographie exponentielle due à l'immigration, se passer d'énergie polluante. Il devient dès lors impossible de concevoir notre développement en accord avec notre environnement naturel. Notre peuple risque de se retrouver privé de sa liberté fondamentale, celle de disposer de son espace vital.

Loi sur l'asile - RESPECTONS NOTRE IDENTITÉ, NE DÉTRUISONS PAS L'HÉRITAGE DE NOS ANCÊTRES

La Suisse n'est pas une terre d'asile. Germano-celtique à son origine, son homogénéité de pensée est à la source de sa fondation. Elle a su traverser guerres et crises avec sagesse et combativité. Mais surtout, sa créativité lui a permis de tirer son épingle du jeu économique sans se pourvoir d'industries lourdes.

La Suisse n'est pas non plus une agence internationale de travail temporaire pour pays en faillites. Force est de constater que, sous son couvert humanitaire, l'immigration est à 99% économique. Cette immigration, en voie de déstabiliser notre pays et de dégrader la paix civile, doit impérativement être bloquée. En raison de cet afflux extraordinaire, les naturalisations doivent être stoppées et, tout comme pour l'immigration et l'asile, un moratoire d'au moins dix ans doit être imposé. Dans le cas contraire, on verra une majorité d'étrangers d'origine prendre les commandes politiques de notre pays au risque de détruire notre patrimoine culturel, social et chrétien, et empêcher ainsi notre développement naturel. Le Suisse ne sera pas un étranger chez lui.

Religions - LE PRINCIPE DE SÉCURITÉ AVANT TOUT

Il est évident que n'importe quelle secte ou religion faisant preuve d'hostilité ou d'agressivité envers nos valeurs et nos traditions, ou comme l'Islam en premier en guerre contre elle-même, ne doit plus avoir la possibilité de pénétrer sur notre territoire. Le principe de précaution doit être activé. Par conséquent, l'engagement par l'armée ou les forces de police d'adeptes de ce type de secte ou religion doit être proscrit, car leur entraînement militaire ou paramilitaire, de même que leur accès à des données informatiques privées ou à toute autre information sensible, pourraient être utilisés facilement à nos dépens. Dès sa création, le PNS a tiré la sonnette d'alarme sur ce phénomène politico-religieux.

Contrôle aux frontières - NE PERDONS PAS LE CONTRÔLE

Le PNS demande le retour du contrôle aux frontières qui, au vu de la gravité de la situation, doivent être placées sous la direction et la participation exclusive de l'armée. Même l'accord de Schengen-Dublin n'est pas appliqué par notre gouvernement servile au mondialisme, puisque les migrants en situation totalement illégale suivant ce même accord, pénètrent sur notre territoire et viennent se faire enregistrer dans les centres d'accueil alors qu'ils devraient être refoulés ! Le PNS exige aussi le retour des visas pour tout les ressortissants de pays non-limitrophes.

Assurance Maladie (LAMAL) - STOPPER LE RACKET

Le PNS préconise pour l'assurance maladie une sécurité sociale sur le modèle scandinave pour les Suisses et pour les étrangers l'assurance privée!

Via Sicura - ARRÊTONS DE NOUS TROMPER DE CIBLE

Concernant la norme pénale " Via Sicura ", le PNS la déclare illégale, puisque sans fondement et criminalisant injustement le peuple Suisse. Depuis les années 1970-80, le nombre de morts sur les routes a constamment régressé. Les équipements de sécurité passifs et actifs des voitures ont permis cette baisse drastique. Les limitations de vitesse en Suisse, imposées d'abord en 1973, étaient dues au conflit israélo-arabe qui avait entraîné des restrictions sur notre approvisionnement en carburant. La deuxième limitation de vitesse a été provoquée par la soi-disant " mort des forêts ", escroquerie idéologique qui n'a jamais existé que dans l'esprit malade de certains Verts intégristes. On constate donc que les limitations de vitesse en Suisse n'ont jamais été le fruit d'une épidémie d'accidents mortels.

Droit international dans la Constitution Suisse - RENDONS AU PEUPLE SUISSE SA LIBERTÉ

Notre Constitution Suisse et nos lois doivent à nouveau primer sur le Droit international et sur le Droit européen. L'article 5 alinéa 4 de notre Constitution Suisse doit être aboli. Sans une Constitution Suisse libérée de toute entrave juridique internationale, point de liberté!

Le contrôle sur les prix - NE NOUS LAISSONS PAS ARNAQUER

Déjà en 2011, le PNS avait demandé que soit instauré un contrôle sur les prix. Depuis le retour à la parité entre l'euro et le franc Suisse, la situation a démontré de quelle façon le peuple était soumis à des prix largement surfaits. Les hauts salaires suisses n'expliquent pas tout, notre pouvoir d'achat étant grêvé par des loyers également surfaits dans les villes et leurs alentours, la surpopulation n'arrangeant rien, ainsi que par des taxes et des impôts onéreux, dont la première utilisation ne profite pas au peuple Suisse. (Asile, aide au développement, etc).

Les importateurs n'ont toujours pas suffisamment baissé leurs prix, on attend dès lors un véritable contrôle officiel sur ce sujet vital pour les ménages à faible revenu.

L'agriculture locale et traditionnelle, seule garante de notre santé et de notre indépendance alimentaire, doit être soutenue activement et privilégiée face aux imports de produit de provenance internationale, dont nous ne pouvons nous assurer de la qualité.

L'agriculture Suisse en général ne doit pas être mise en concurrence avec les produits étrangers de moindres qualités, qui eux doivent être plus sévèrement taxés.

AVS - RENDRE À NOS AÎNÉS CE QU'ON LEUR DOIT

Concernant l'AVS, le PNS préconise d'exonérer d'impôts tout ou en partie les rentes de nos aînés, cet argent ayant déjà été taxé!

L'âge de la retraite à la carte reste à 65 ans pour les hommes et 64 ans pour les femmes.

Le PNS depuis 2011, visionnaire!